Les paysagistes exposent les avantages des plantes dans les villes
ville espaces verts

L’UNEP vient de lancer une compagne de sensibilisation concernant les bienfaits des végétaux et des espaces verts dans la lutte contre les changements climatiques.

L’UNEP, avec la participation d’Hortis, d’Orée et d’autres entreprises du paysage, propose 2 moyens permettant de mobiliser sur le sujet de la végétalisation dans les villes. Selon l’organisme, la végétalisation des espaces disponibles peut très bien se faire tout en respectant les exigences en matière de classement au patrimoine. Il souhaite notamment recevoir plus de subventions pour y parvenir. Actuellement, c’est seulement 1% des budgets des villes qui est dédié à ce secteur. Toutefois, il existe certaines villes qui réalisent une végétalisation évènementielle, comme Villeurbanne ou Brest. Ce genre d’installation provisoire devient parfois une installation permanente.

Le végétal occupe aussi un rôle très important dans le réchauffement climatique au niveau des villes. L’Unep suggère aux élus de mettre en place plus d’îlots de fraîcheurs au niveau des villes. Dans ce cas, les végétaux auront comme fonction de climatiseurs urbains. Plusieurs chercheurs affirment que ce système est efficace, mais ils avancent que cela n’est pas facile à quantifier.

Les effets indirects de la végétalisation sont aussi nombreux. Effectivement, certains observatoires affirment qu’il s’agit d’un support de dynamique participative et aussi un atout touristique. Enfin, les végétaux proposent aussi d’autres atouts : capturer les polluants, jouer un effet éponge pour particules fines…

About

Laisser un commentaire